Châteauneuf du Pape

Appellation d’Origine
Contrôlée depuis 1936

Fils de la terre et du soleil.

Un nectar apprécié des Papes : au XIVème siècle les papes s’installèrent en Avignon et c’est Jean XXII qui développa le vignoble, en assura la renommée et fit bâtir le château en haut de la colline de Châteauneuf-du-Pape.

Le père des AOC

En 1923, à l’initiative du Baron le Roy de Boiseaumarié, le premier syndicat pour la défense de l’appellation fût créé. La délimitation basée sur la géologie et les usages locaux, loyaux et constants s’acheva en 1933. Aujourd’hui encore ces règles édictées avant la création du régime des appellations contrôlées (en 1935) restent parmi les plus draconiennes de toutes les appellations françaises.

Un terroir d’exception

Le terroir de Châteauneuf-du-Pape bénéficie d’une grande diversité de sols, et en particulier de gros galets roulés (diluvium alpin) reposant sur des argiles rouges qui permettent aux raisins d’atteindre un très haut degré de maturité. Conscients de la valeur de leur patrimoine, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape se sont engagés ces dernières années dans des démarches visant à définir et à conforter l’identité de leur appellation, au travers notamment de ses différents terroirs et de la diversité de son encépagement.

La bouteille armoriée est l’écrin des vins de Châteauneuf-du-Pape.

 Dans un arrêt rendu le 21 septembre 2004, la Cour de cassation a d’ailleurs confirmé la validité des droits attachés à la bouteille armoriée Châteauneuf-du-Pape. Elle a ainsi jugé que : « la bouteille écussonnée constitue bien une œuvre artistique protégée, présentant un caractère original et distinctif. L’auteur d’une telle œuvre est ainsi en droit de la faire protéger par le dépôt d’une marque. Une appellation d’origine peut être valable – ment incorporée à une marque complexe, dont les éléments figuratifs présentent un caractère original et distinctif. » Créée en 1937, elle participe à leur promotion et à leur notoriété. Elle est aussi une marque collective. Les vins de Châteauneuf-du-Pape méritent un habit à leur mesure !

Des règles strictes pour atteindre l'excellence

✅  Densité de plantation maxi de 3 000 à 3 500 pieds / ha
✅  Le rendement maximal autorisé est fixé à 35 hl/ha.
✅  Les vendanges manuelles obligatoires
✅  Le tri sélectif de la vendange
✅ 13 cépages autorisés
✅  Le degré naturel des vins : 12,5°minimum
✅  Les tailles de la vigne autorisées : gobelet, cordon de Royat, et Guyot

L'histoire

Ce sont les Papes qui, lors de leur installation à Avignon au XIVème siècle, ont révélé le terroir de Châteauneuf-du-Pape. Sous le règne de Jean XXII, le village devient résidence d’été de la papauté. Quant au précieux nectar élaboré en ces lieux, il accède au rang de « Vin du Pape ». Une consécration qui lui ouvre la porte des grandes cours européennes. À l’époque gallo-romaine, la vigne recouvrait déjà très certainement le territoire de Châteauneuf-du-Pape. Toutefois, les premières traces écrites de son existence datent de 1157

Visionnaires à plusieurs titres, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape expédient dès la fin du XVIIIème siècle leurs vins en bouteilles plutôt qu’en tonneaux. Un nouveau pas vers la notoriété est franchi.

Au XIVème siècle, le vignoble de Châteauneufdu-Pape est divisé en très petites parcelles. Presque tous les habitants possèdent un peu de vigne. Son développement s’opère lentement, souvent mis à mal par les guerres, les famines, les épidémies et le gel jusqu’au XVIIème siècle. 

Au XVIIIème siècle, avec l’intérêt croissant pour le commerce du vin le vignoble s’étend et se modifie. 60 % des terres appartiennent à de riches propriétaires : nobles, ecclésiastiques, bourgeois… 

À partir de 1776, le célèbre Château La Nerthe expédie ses vins en bouteilles, délaissant peu à peu le tonneau. Une première qui retentit, une fois de plus, sur la renommée des vins. Déjà à cette époque, les vignerons du cru ont l’esprit pionnier. Une reconnaissance de qualité « Le vin de Châteauneuf-du-Pape est reconnu d’une qualité supérieure dans toutes les saisons » (décret départemental publié en 1793). Les vignerons obtiennent de vendre leur production un tiers de plus que le prix maximum en usage.

Oenotourisme

Découvrez le vignoble autrement

Les vignerons

Courtil Thibaut – Clos des Brusquières
Situé entièrement sur la commune de Châteauneuf du Pape, le Clos des Brusquières est la propriété des Courtil Thibault depuis plus de 4 générations. Il tient son nom, déposé en 1926, d’une parcelle les Brusquières située entre Mont Redon & Cabrières.
Domaine Saint-Laurent
Entre Châteauneuf-du-Pape et Vacqueyras, le Domaine Saint-Laurent est un domaine familial depuis 5 générations, en agriculture raisonnée. La philosophie de la famille Sinard, à la vigne et à la cave, permet de vous offrir des vins typiques de leur terroir
Château Fortia
Château Fortia est une des plus anciennes propriétés de Châteauneuf-du-Pape. Le domaine appartient à la même famille depuis quatre générations
Domaine de Val Frais
Domaine de 54 hectares situé sur la commune de Courthézon. Fondée en 1968 par André Vaque, l’exploitation est conduite depuis 1993 par ses filles.
Domaine des 3 Cellier
L’ensemble de nos parcelles est disséminé sur la totalité de l’aire d’appellation, ce qui nous permet d’avoir les différents terroirs et de produire des vins riches et variés apportant chacun une complexité différente.
Domaine Clos Val Seille
Attenant au Château Val Seille, un des plus beaux hôtels de ville de la région, le Clos Val Seille a été construit dans les années 1869 à 1874 par Elie Dussaud.
Domaine Bosquet des Papes
Le vignoble du domaine, réparti sur 32 hectares, produit quatre cuvées en vin rouge, amoureusement élevées selon des méthodes traditionnelles : vendanges manuelles et minutieusement triées, vinification respectueuse de la tradition et du savoir familial.
Domaine du Père Caboche
Fruit d’une longue lignée de vignerons de père en fils depuis 4 siècles à Châteauneuf-du-Pape, la famille Boisson vous accueille dans son domaine ou au caveau pour vous faire partager sa passion au travers d’une dégustation de ses vins.